Plongée en Thaïlande et coronavirus

Comment se porte la Thaïlande en ces temps difficiles ?

Avec cet évènement mondial et médiatisé à outrance il est parfois difficile depuis la France de connaître le vrai du faux de ce qu’il se passe à l’étranger.

La Thaïlande a connu ses premiers cas de virus ramené par des touristes venant de Chine le le 13 janvier dernier, bien avant les premiers cas français.

Avec un excellent système hospitalier, des tests de températures dans de nombreux lieux publics (supermarchés, aéroports…), mais aussi des masques fournis en quantité, nous pouvons voir que le pays gère très bien le virus.
En ce mois d’Avril, la Thaïlande possède environ 450 fois moins de conséquences et de contagions qu’en Europe de l’Ouest pour une population égale.

Les villes touchées restent les villes ayant accueilli le plus de touristes ces deux derniers mois, à savoir Bangkok, Phuket, Chiang Mai, Pattaya.
Les Thaïlandais sont invités à rester chez eux et à sortir le moins possible, et seulement les villes les plus touchées sont en confinement total.

Quelques règles ont été mises en place par le gouvernement :

  • Le port du masque est obligatoire
  • Les rassemblements de groupe sont interdits
  • Un couvre-feu est instauré la nuit à partir de 20h ou 22h selon les provinces
  • Les parcs nationaux et lieux non essentiels sont fermés jusqu’à nouvel ordre (ce qui veut dire, pas de croisières ni de plongées)
  • La vente d’alcool est interdite dans la plupart des provinces

Cette basse contagiosité est expliquée par plusieurs raisons :

  • En Thaïlande est pratiqué le « Wai » pour se saluer ou se dire bonjour. Les gens ne se font pas la bise et ne se serrent pas la main, ce qui réduit de façon drastique les contacts physiques proches.
  • Les Thaïlandais font également très attention à leur hygiène de vie, en ne mettant jamais leurs chaussures à l’intérieur de leur maison par exemple.
  • Également, ayant affronté de précédentes crises sanitaires, les Thaïlandais ont de suite le réflexe de mettre un masque, ou d’en avoir en stock, en cas de pic de pollution ou de maladies contagieuses.
  • Enfin, des études récentes montrent que le virus est le plus virulent aux alentours de 3 degrés et est nettement affaibli avec l’augmentation de la température  pour mourir aux alentours de 70 degrés. Il apparait donc évident compte tenu des chiffres que le virus se propage mal dans notre paradis tropical.

Pour résumer… ‘Coraux n’a virus’ sommes-nous tentés d’écrire face a trop de mauvaises nouvelles. Et dès lors que vous prendra une envie de vous remettre à l’eau “chaude” et que les voyages seront à nouveau autorisés, rappelez-vous que la Thaïlande reste une destination en sécurité et précieuse !

En attendant que les choses se calment, nos meilleures pensées à tous et à très bientôt, nous l’espérons, sous les mers et océans de Thaïlande !

1 réflexion sur “Plongée en Thaïlande et coronavirus”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *